COP21 : 39 groupes français s’engagent contre le changement climatique

0 Voir tous les commentaires

Symposium international sur le vieillissement des câbles dans les centrales nucléaires, au M.A.I. (Materials Ageing Institute). Travaux sur les vieillissement des matériaux, site des Renardières.

La COP21 n’avait pas encore ouvert ses portes jeudi dernier que les plus grands acteurs économiques français faisaient déjà part de leurs ambitions en matière de lutte contre le changement climatique. 39 groupes du CAC40 se sont en effet rassemblés la semaine dernière à Paris afin de rédiger un manifeste pour le climat. Un document dans lequel ils s’engagent à contribuer au succès des négociations climatiques qui se dérouleront au Bourget jusqu’au 11 décembre prochain.


 

Quand le CAC40 se mobilise pour le climat

Les principales compagnies françaises se sont engagées jeudi dernier à lutter contre le changement climatique via la signature commune d’un manifeste détaillant leurs ambitions en la matière. Représentant près de 1 200 milliards d’euros de chiffre d’affaires et employant plus de 4,4 millions de personnes dans le monde, ces entreprises souhaitent ainsi jouer un rôle moteur dans l’instauration progressive d’un modèle économique plus durable et plus respectueux de l’environnement.

Comme l’explique Jean-Pierre Clamadieu, président du groupe Solvay, “cela faisait vraiment sens que les grands groupes français, qui pour beaucoup sont des leaders dans leur domaine d’activité, expriment collectivement leur engagement vis-a-vis de cette évolution vers une économie bas carbone“.

Ce document précise notamment les engagements individuels de chaque entreprise en termes de réduction des consommations énergétiques et de gaspillage, d’efficacité énergétique, de réduction des émissions et d’investissements dans les technologies bas carbone, et dresse une ligne de conduite collective à tenir afin d’accompagner et de dynamiser la transition énergétique en cours à l’échelle internationale.

Parmi ces grands groupes, on retrouve notamment BNP Paribas, Danone, EDF, JCDecaux, Kering, La Poste, Michelin, la RATP, Valeo, Avril, Carrefour, Orange, Publicis, Schneider Electric, Scor, Saint-Gobain ou encore Total.

Des engagements à 170 milliards d’euros

Entre 2016 et 2020, ces groupes prévoient ainsi d’investir plus de 170 milliards d’euros dans la lutte contre le changement climatique, dont au moins 45 milliards d’euros dans les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et d’autres technologies bas carbone, et 80 milliards d’euros en financements de projets contribuant à la lutte contre le réchauffement.

Ces 170 milliards d’euros incluront également des investissements bas carbone à hauteur de 15 milliards d’euros dans de nouvelles capacités nucléaires ainsi que, à hauteur de 30 milliards d’euros, dans le gaz naturel, présenté comme une “énergie de transition”, prévus sur les cinq prochaines années.

En parallèle, 37 des signataires se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et 11 entreprises se sont dotées d’un prix interne du carbone afin d’influer sur les décisions d’investissements et d’encourager ainsi davantage cette transition. L’ensemble de ces groupes plaident d’ailleurs dans ce document pour l’instauration “de mécanismes de tarification carbone, reliés entre eux, dans les principales régions du monde“.

Une mobilisation croissante des entreprises pour la COP21

Ce manifeste parisien vient s’ajouter ici à une première déclaration pour le climat publiée à Genève le lundi 23 novembre dernier et qui regroupait déjà près de 78 multinationales dont de nombreux groupes français et européens. Ces derniers s’étaient exprimés en faveur d’un accord ambitieux à Paris et “de politiques claires et consistantes” pour accompagner leur action.

Dans le secteur financier, plusieurs groupes bancaires (BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole, etc.) s’étaient déjà engagés au cours des dernières semaines à réduire de manière significative leurs financements à l’industrie du charbon, considérée comme la principale cause du réchauffement climatique.

Autant d’initiatives qui s’inscrivent pour Laurent Fabius “dans la démarche de mobilisation de l’ensemble de la société – villes, régions, organisations non gouvernementales, entreprises et citoyens – que nous avons voulu susciter en vue de la Conférence de Paris“.

En savoir plus

→ COP21 : 39 grands groupes français se rallient à la lutte contre le réchauffement climatique (La Tribune)

→ Ces grands groupes français qui déclarent leur flamme au climat (BFM TV)

→ COP21: 39 grands groupes français s’engagent ensemble pour le climat (Romandie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>