En 2015, l’électricité du Costa Rica aura été renouvelable à 99%

0 Voir tous les commentaires

En mars 2015, le Costa Rica s’illustrait sur la scène énergétique internationale pour avoir produit 100% de son électricité à partir de sources renouvelables pendant 3 mois. Une performance notamment due à climat et un sol propices à l’énergie hydraulique. Alors que l’année 2015 a tiré sa révérence, et que l’heure est au bilan, ce petit pays d’Amérique Latine fait de nouveau parler de lui : tout au long de cette année, 99% de l’électricité costaricaine aurait été produite grâce à des sources renouvelables. Explications.


 

Un mix électrique couvert à 99% par des sources renouvelables

Dans un communiqué officiel publié le 18 décembre dernier, le Costa Rican Electricity Institute (ICE) affirme que 99% de sa production d’électricité a été assurée grâce à des sources d’énergies renouvelables tout au long de l’année 2015. Le 1% restant étant la seule partie du mix électrique costaricain encore couverte par les énergies fossiles.

Mieux, l’agence d’électricité costaricaine affirme même avoir réussi à alimenter le réseau électrique du pays grâce à une énergie 100% renouvelable, et donc totalement respectueuse de l’environnement, pendant 285 jours sur 365. Une performance qui fait du pays l’une des rares nations au monde à s’être quasiment affranchies des énergies fossiles polluantes.

Malgré une année 2015 qui aura été marquée par de fortes sécheresses, le secteur de la production d’électricité du Costa Rica tend plus que jamais vers la neutralité carbone. Fortement engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique, le gouvernement costaricain souhaite en effet couper définitivement ses émissions de gaz à effet de serre d’ici l’année 2021. Il est à ce titre en avance sur ses objectifs.

La fin des centrales électriques au mazout prévue en 2017

Mais le Costa Rica ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin. Car au-delà de la neutralité carbone de sa production électrique, le pays aimerait réduire sa dépendance aux énergies fossiles dans une majorité de secteur de son économie. Et notamment dans son secteur des transports, encore tributaire des produits pétroliers. Il s’agira dans les années à venir de se tourner vers les biocarburants.

Le Costa Rica ambitionne d’ailleurs de diversifier ses sources d’énergies renouvelables (exploiter davantage son potentiel géothermique et éolien) afin de se débarrasser définitivement de ses centrales électriques fonctionnant au mazout en 2017.

Aujourd’hui, le Costa Rica est un pays qui tire les trois-quarts de son électricité de centrales hydroélectriques, alimentées par un vaste réseau fluvial et d’importantes précipitations. Le reste de son mix électrique est assuré par la géothermie, l’éolien, le solaire et la biomasse.

Reste que le modèle énergétique du Costa Rica est difficilement déclinable dans la majorité des pays industrialisés. L’État costaricain affiche en effet une faible densité de population (un peu moins de 5 millions d’individus), ce qui entraine une consommation d’électricité particulièrement basse (9,9 TWh en 2012).

En savoir plus

→ Costa Rica boasts 99% renewable energy in 2015 (Phys, en anglais)

→ En 2015 au Costa Rica, 99% de l’énergie produite provenait des énergies renouvelables (Citizen Post)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>