La panne d’électricité à Détroit, symbole de la vétusté du réseau électrique américain

0 Voir tous les commentaires

enXco, filiale d'EDF EN aux Etats-UnisAujourd’hui, les Etats-Unis sont la première puissance économique mondiale. Pourtant, leur réseau électrique souffre d’un problème généralisé d’obsolescence. Cette situation conduit à des coupures de courant de plus en plus fréquentes et importantes, à l’instar de celle qui est survenue en début de semaine dans la ville de Détroit. Quel constat établir ? Et quelles perspectives peuvent être dessinées pour l’avenir du réseau électrique américain ?


 

Une ville partiellement paralysée

Mardi 2 décembre, une gigantesque panne d’électricité a partiellement paralysé la ville de Détroit (Michigan), aux Etats-Unis. La rupture d’un câble souterrain vétuste a suffi à plonger environ un million d’habitants – en comptant l’agglomération – dans une situation inconfortable.

Parmi les nombreuses conséquences concrètes de cette panne de courant, on notera la fermeture précipitée des écoles, des services de la Ville, les embouteillages provoqués par l’interruption des signalisations routières, la suspension des procès en cours au Palais de Justice, ou encore l’arrêt temporaire des métros aériens effectuant le tour du centre-ville.

C’est aux alentours de 9h30 qu’est intervenue la déficience d’un premier câble, obligeant le fournisseur local DTE Energy à basculer sur un second câble, qui a lui aussi rapidement rendu l’âme. En fin d’après-midi, la situation revenait à la normale. Mais ce n’est la première fois que cette situation se produit, puisque qu’à Détroit, des coupures similaires s’étaient déjà produites en 2010, 2011 et 2013.

Repenser le transport et la distribution de l’électricité

Certes, la ville de Détroit, fortement touchée par la crise économique et le déclin de l’industrie automobile, sort peu à peu de la faillite., Toutefois, “la panne de mardi rappelle à tous le chemin qu’il reste à parcourir”, indique le maire Mike Duggan. A tous, car la vétusté du réseau électrique n’est pas un problème circonscrit à l’agglomération de Détroit, mais concerne le pays dans son ensemble.

Les pannes massives, qui se sont multipliées au cours des dernières années, sont là pour le rappeler : de 76 coupures de courant en 2007, on est passé à plus de 300 en 2011. Les quelques 643.000 kilomètres de lignes électriques dédiés au transport et à la distribution de l’électricité n’ont pas, pour la plupart, été mis au normes depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, voire même depuis le début du 20è siècle.

Pour l’entreprise DTE Energy, il faudra entre cinq et sept ans pour rénover les infrastructures électriques de Détroit. Selon son maire, environ 200 millions de dollars devront être investis pour moderniser le réseau local et éviter que ne se produisent d’autres pannes de courant généralisées.

A l’échelle fédérale, c’est-à-dire nationale, le gouvernement à commencé à investir, dès 2008, dans la recherche pour la modernisation des infrastructures, en particulier dans le développement des réseaux électriques “intelligents” (smart grids). Pour résoudre de façon optimale le problème de la vétusté du réseau électrique, mais aussi pour faire face aux importantes catastrophes climatiques (cyclones, intempéries), il s’agit de trouver des solutions dites “résilientes” – par exemple, des systèmes de capteurs pour recueillir des données et des logiciels pour les analyser – qui permettent au réseau de s’adapter à des chocs et de revenir au plus vite à la normale.

En savoir plus

Le réseau d’électricité remis en service après un black-out à Détroit (Reuters, en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>