Les inégalités de l’accès à l’énergie dans le monde

0 Voir tous les commentaires

ELECTRIFICATION DES COMMUNES DE L'INTERIEUR DU HAUT MARONIAlors que l’on cherche aujourd’hui à réduire la consommation mondiale d’énergie des pays industriels pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, 2 milliards de personnes ne disposent toujours pas d’une énergie suffisante. Concernant principalement les pays en voie de développement, ces difficultés d’accès à l’énergie ont de lourdes conséquences sur le plan sanitaire, écologique et environnemental.


 

Une profonde fracture énergétique

La consommation d’énergie finale a presque doublé depuis les années 70 (4.672 millions de tonnes d’équivalent pétrole en 1973 à 8.677 Mtep en 2010).

Consommée principalement par les pays de l’OCDE, ces derniers occupent cependant une place moins importante depuis le développement économique de certains pays, comme la Chine. Entre 1973 et 2010, les pays de l’OCDE sont ainsi passés d’une part de 60,3% à 42,5% de la consommation finale mondiale, alors que la Chine passait de 7,9% à 17,5 %.

Cette croissance globale cache une réalité plus contrastée avec de fortes disparités selon les régions du monde, révélant une véritable « fracture énergétique » : aujourd’hui encore, 2 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à une énergie suffisante pour vivre dignement.

La situation est ainsi très violemment contrastée. Concernant la consommation de pétrole par exemple, les disparités sont flagrantes : les Etats-Unis  consomment 25 barils de pétrole par personne et par an, les Européens en consomment 12, les Chinois 2 et les Indiens un seul.

Pour de nombreux habitants de la planète, la biomasse (bois et déchets organiques) est la seule source d’énergie.

Les conséquences du manque d’électricité

1,6 milliards d’habitants n’ont encore aujourd’hui pas accès à l’électricité, pourtant source d’énergie majeure pour assurer le développement sanitaire et économique d’un pays. En Afrique notamment, 80% de la population rurale n’a pas accès à l’électricité.

le-taux-da--a-lectrification-des-pays-en-da-veloppement-0192676001321888755©EDF

Cette inégalité d’accès à l’énergie est un grave obstacle au développement de ces pays ainsi qu’à la santé de leurs habitants.

Selon la Banque mondiale, 2 millions de personnes meurent ainsi chaque année de pollution liée à la mauvaise qualité de l’énergie de cuisson. Le manque de moyen de réfrigération freine également le développement des vaccins qui ne peuvent être conservés qu’au frais.

L’utilisation massive de la biomasse a de son côté des conséquences lourdes sur l’environnement, les besoins de feu et de combustible entraînant une déforestation de grande envergure. Sans compter le temps passé à ramasser du bois et de la biomasse qui pourrait être utilisés à des fins productives.

Globalement, l’amélioration de l’accès à l’énergie dans les pays du Sud est une condition nécessaire pour atteindre les 8 objectifs fixés par l’ONU dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) d’ici 2015.

 

En savoir plus

→ Afrique, environnement (Programme des Nations Unies pour le développement) 

→ L’accès à l’énergie dans les pays en voie de développement 

→ Key world Energy Statistics (AIE, en anglais) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>