L’explosion de la demande mondiale en énergie (infographie)

1 Voir tous les commentaires

Alors que les inégalités d’accès à l’énergie dans le monde sont flagrantes (1,2 milliard de personnes n’ont toujours pas accès à l’électricité), la demande va exploser au cours des prochaines décennies, sous l’effet du développement des pays émergents.


 

A l’heure actuelle les inégalités de la répartition mondiale de l’énergie sont immenses. Selon les derniers chiffres de l’Agence internationale de l’énergie, parus le 28 mai, environ 1,2 milliard de personnes n’ont toujours pas accès à l’électricité dans le monde.

Les écarts de consommation énergétique varient drastiquement selon les différentes régions du monde. Alors qu’un Américain consomme en moyenne 7,75 TEP (tonne-équivalent pétrole) par an ou qu’un Français en consomme 4, un Indien en consomme seulement 0,5, et un Brésilien 1,2.

La consommation d’énergie par habitant est donc amenée à exploser dans les pays émergents et dans les pays en voie de développement. Ces pays représenteront 90 % de la croissance de la demande en énergie au cours des prochaines décennies.

Si les inégalités d’accès à l’énergie devraient progressivement se combler, cette croissance de la demande, portée par la hausse conjuguée de la population et du taux d’urbanisation, n’est pas sans poser des défis énergétiques et environnementaux majeurs.

explosion_demande_énergie

En savoir plus

Le poids de l’électricité dans les enjeux énergétiques globaux (infographie complète)

1 réflexion au sujet de : L’explosion de la demande mondiale en énergie (infographie)

  1. Le , Gépé001 a dit :

    EDF devrait expliquer au public que l’énergie permet de remplacer le travail en permettant de produire autant en travaillant moins;c’est ce qu’on appelle des gains de productivité.L’énergie doit participer au financement des retraites à la place du travail libéré par les gains de productivité.Cela correspond à un impot social sur l’énergie destiné à réduire le cout du travail.On doit rechercher un compromis entre la diminution du cout du travail et l’augmentation du prix de l’énergie.Il est possible d’utiliser la note n°6 du conseil d’analyse économique remise récemment au premier ministre.

TOP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>