Mobilité électrique : Renault-Nissan en démonstration pendant la COP21

0 Voir tous les commentaires

Borne-de-recharge-pour-voiture-électrique-©-EDF-Photo-de-Yvan-Dubé.Si la COP21, qui débutera la semaine prochaine au Bourget, a pour objectif premier la conclusion d’un accord global et contraignant pour lutter contre le changement climatique, elle sera également l’occasion de faire état des nombreuses solutions existantes pour réduire nos émissions de carbone. La mobilité électrique a bien évidemment un rôle déterminant à jouer dans ce cadre et sera mise en avant par l’alliance Renault-Nissan tout au long de cette manifestation. Partenaire de l’événement, le constructeur automobile a confirmé le jeudi 19 novembre dernier la mise à disposition d’une flotte de 200 véhicules électriques et l’installation de 90 bornes de recharge à Paris et ses environs.


 

Une flotte 100% électrique à disposition des délégués

Partenaire officiel de la Conférence des Nations unies pour le climat, l’alliance Renault-Nissan mettra à disposition des délégués plus de 200 voitures 100 % électrique pendant toute la durée du sommet climatique, qui se déroulera du 30 novembre au 11 décembre.

Cette flotte de véhicules 100 % électrique sera composée de Renault ZOE, Nissan LEAF et Nissan e-NV200 et offrira un service de navette aux négociateurs, délégués et journalistes assistant à la conférence. Et cela sans produire aucune émissions (ni émissions de CO2, ni polluants atmosphériques réglementés lors de la conduite, conformément au cycle d’homologation NEDC).

Les véhicules Renault-Nissan devraient permettre de parcourir plus de 400.000 km en deux semaines. Pour cela, une application a été mise au point par le constructeur automobile afin de permettre aux délégués de réserver un siège disponible en tenant compte du niveau de charge de la voiture et du trajet à réaliser, l’objectif ici étant d’inciter les délégués à être 2 ou 3 par véhicule et d’optimiser ainsi chaque trajet. Plus de 400 chauffeurs ont été mobilisés pour l’occasion dont 200 professionnels et 200 salariés volontaires du groupe Renault-Nissan.

Les véhicules électriques incarnent la seule solution de transport existante, pratique et abordable, permettant de relever les défis environnementaux auxquels est confronté le monde, d’autant plus qu’ils sont disponibles dès maintenant. Toute ville ou Etat prenant au sérieux la protection de l’environnement se doit de développer l’infrastructure nécessaire aux véhicules électriques“, a déclaré à cette occasion Carlos Gohsn, président de l’Alliance Renault-Nissan

Renforcement du réseau de bornes de recharge pour la COP21

Pour alimenter ces 200 véhicules électriques, 90 nouvelles bornes de recharge (dont 27 bornes de recharge rapide) utilisant une électricité à faible émission de carbone ont été installées en région parisienne pour l’occasion en partenariat avec EDF, Schneider Electric, Aéroports de Paris, la Mairie de Paris et la SNCF.

Ces bornes de recharge rapide et standard seront alimentées par une électricité renouvelable et à très faible émission de carbone fournie par EDF. Le réseau français distribue en effet une électricité à très faible émission moyenne de CO2 par kWh : moins de 40 g en 2014 tandis que la moyenne européenne est de 325 g par kWh. L’année dernière, environ 19% de l’électricité produite en France provenait d’énergies renouvelables.

A l’issue de la conférence, un tiers des bornes resteront en place dont 14 des 27 bornes de recharge rapide, deux à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, deux sur le périphérique parisien ainsi qu’une autre à l’aéroport d’Orly. Des bornes seront également installées dans les gares parisiennes et à proximité du Grand Palais où huit véhicules seront en démonstration pour le grand public.

Nous avons cherché à installer au maximum un dispositif qui puisse rester, mais compte tenu de l’usage exceptionnel qui sera fait au Bourget une partie des bornes seront démontées et réinstallées ailleurs“, explique à Autoactu Claire Martin, directrice RSE de Renault et responsable du projet.

Le renforcement du réseau régional de stations de recharge rapide s’est fait en collaboration avec le projet Corri-Door qui prévoit quant à lui l’installation de 200 points de recharge sur les axes autoroutiers français avant la fin 2015. Cofinancé à 50 % par le programme du réseau de transport transeuropéen (RTE-T), Corri-Door est un projet déployé par un consortium de sept partenaires : EDF, sa filiale Sodetrel, Renault, Nissan, BMW, Volkswagen.

Le projet Corri-Door a été repriorisé pour que la proche banlieue soit disponible pour la COP“, conclut Claire Martin.

En savoir plus

→ L’Alliance Renault Nissan met en avant la solution véhicule électrique pendant la COP21 (Autoactu)

→ COP21 : 90 nouvelles bornes de recharge de véhicules électriques annoncées à Paris (Capital)

→ COP21 : Renault-Nissan va fournir 200 voitures 100 % électriques (Les Echos)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>