Transition énergétique : 5 mesures prioritaires selon Terra Nova

0 Voir tous les commentaires

Capteurs photovoltaïques Puzzle EDans un article paru dans la Tribune, deux experts du cercle de réflexion Terra Nova (orienté à gauche) livrent leurs cinq mesures prioritaires pour l’efficacité et la transition énergétique.  Corentin Sivy et Tom Magenta sont les auteurs d’une note intitulée « directive efficacité énergétique : pour des objectifs français ambitieux ».

Selon eux, il est primordial de réduire la dépendance de la France aux énergies fossiles importées, qui expliquent pourquoi la facture énergétique du pays s’élève à 60 milliards d’euros par an. D’autant plus que, rappellent les experts énergie de Terra Nova, le prix des énergies fossiles va continuer d’augmenter en raison de leur raréfaction.

La transition énergétique reposera principalement sur la réduction de la consommation énergétique annonce Terra Nova.  D’après Sivy et Tom Magenta, la sobriété énergétique permettra d’ailleurs de financer le surcoût des énergies renouvelables.

Ils pensent également que la transition énergétique sera source d’emplois : « les énergies renouvelables permettront de créer jusqu’à neuf fois plus d’emplois par MWh produit que les énergies conventionnelles centralisées ».  Quant à l’efficacité énergétique, elle devrait aussi permettre de créer des emplois, notamment dans la rénovation des bâtiments.

Enfin, la note publiée par Terra Nova explique qu’il est important de mettre en avant une production énergétique décentralisée : l’agriculteur sera « un acteur incontournable » de la transition énergétique grâce aux ressources (biomasse, biogaz) et à l’espace (pour la production solaire, éolienne et géothermique) dont il dispose.

Les 5 mesures prioritaires de Terra Nova pour l’efficacité et la transition énergétique :

– Organiser la rénovation de 500.000 logements par an par le déploiement de financements adaptés et par une alliance des professionnels du secteur, des industriels et des collectivités

– Définir de manière contraignante et progressive un objectif de 2L/100 km de carburant fossile par véhicule pour 2020, repenser globalement la mobilité pour la rendre plus efficace et encourager les modes de transports alternatifs à la voiture individuelle

– Orienter les investissements des ménages et des entreprises, grâce à une fiscalité environnementale réelle et à une généralisation du bonus-malus couplé à l’étiquetage énergétique à tous les secteurs

– Une parole publique forte qui définit un objectif à plus de 80% d’énergies renouvelables dans notre mix énergétique global en 2050 pour donner le cap très ambitieux et nécessaire à nos industries

– Pour le mix électrique, une définition de la répartition des 50% qui ne seront pas produits par du nucléaire en 2025, en visant au moins 40% d’énergies renouvelables dans un contexte de diminution de la consommation grâce à l’efficacité

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>