Une marque de champagne se met à l’heure de l’efficacité énergétique

0 Voir tous les commentaires

ampoule_efficacité_énergétiqueLa marque Moët-Hennessy (MHCS), filiale du groupe de luxe LVMH, a initié il y a deux ans un processus de réduction de sa consommation d’énergie dans le cadre de ses activités de production de champagne. Pour l’instant, les résultats (10% d’économies sur un an) sont encourageants et engagent les dirigeants de MHCS à poursuivre dans la voie de l’efficacité énergétique.


 

Des sites de production énergivores

En Champagne, MHCS possède 62 sites, parmi lesquels 53 vignes et 6 sites de production. Ces derniers concentrent une très grande part de l’électricité consommée par la marque – environ 80% – surtout lors des vendanges.

Afin d’optimiser ses performances énergétiques, MHCS a fait appel en 2011 au cabinet Okavango-Energy pour l’accompagner dans sa démarche. Dans l’optique de cesser les gaspillages en tous genres, le cabinet a procédé à une évaluation préalable des niveaux de consommation d’énergie pour identifier les postes les plus énergivores.

Pour l’entreprise, la réduction de la consommation énergétique est un dossier technique et complexe, eu égard notamment aux procédés œnologiques qui requièrent un travail à basse température. La phase de fermentation, par exemple, s’effectue à une température comprise entre – 4 et – 6 °C. Or, faire remonter cette température de 1 ou 2 °C sans impacter la maîtrise de la fermentation n’est pas chose aisée.

« Les certitudes ont un peu été bousculées », déclare Christophe Roland, directeur de projet d’Okavango-Energy. Parmi les postes ayant fait l’objet d’une attention particulière, on retrouve l’éclairage (l’ouverture des façades des sites de production permet de faire entrer de la lumière naturelle), l’air (la mise en place de systèmes de ventilation automatisés permet de limiter la perte de calories vers l’extérieur) et les équipements de froid (ce que les groupes de froid perdent en chaleur est récupéré pour la production d’eau chaude sanitaire).

Concilier tradition et modernité

La maison de Champagne Moët & Chandon a été fondée en 1743. Depuis, elle n’a cessé de se développer au cours des siècles, dopant progressivement ses exportations en Europe et dans le monde. Pour cette entreprise, la production de produits de luxe est le fruit de traditions centenaires.

Associant démarche environnementale et savoir-faire traditionnel, MHCS tente de relever le défi de la modernité, à l’aune de l’efficacité énergétique.

D’après l’hebdomadaire L’Usine Nouvelle, MHCS « s’était fixé l’objectif de réduire de 20% sa consommation d’énergie entre 2012 et 2016 » et a déjà « réalisé 10% d’économie la première année ». Des résultats probants qui, à long terme, peuvent avoir un impact positif sur les coûts de production de l’entreprise et qui invitent ses dirigeants à continuer dans cette voie.

En savoir plus

La production de champagne, entre tradition et modernité (L’Usine Nouvelle)

Okavango, cabinet de conseil opérationnel en efficacité énergétique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>